Compte rendu – Marche de recueillement contre l’exploitation animale 27/01/2018

Le collectif Le CABle organisait sa première marche de recueillement (et sa première marche tout court !), ce samedi de janvier à Besançon.

Extrait Presse Bisontine

Un domaine dans lequel nous débutons également : nous avions contacté la presse pour annoncer plus largement cette action. Ainsi, elle a été annoncée dans les articles :
– de La Presse Bisontine, qui préparait justement un dossier sur « ces bisontins qui défendent la cause animale » : http://www.presse-bisontine.fr/journal/presse-bisontine-195
– sur Actu Bisontine : http://actubisontine.com/vegan-ca-gagne/

Le rendez-vous était donné à 17H sur la place de la Révolution. Son centre était occupé par la braderie à ce moment-là. Nous nous sommes donc installé-es sur un coté de la place, avec quelques panneaux, banderoles et bougies. Avant la première prise de parole, nous étions une trentaine de personnes, une quarantaine au début de la marche, pour atteindre un maximum de 45 personnes.

La marche s’est déroulée de 17H30 à 19H15, elle a été ponctuée de 5 arrêts avec prises de paroles sur les thèmes de l’expérimentation, de l’alimentation, du divertissement, des droits et de l’habillement. Notre mégaphone ayant eu un soucis technique, elles ont sans doute perdu en impact… Vous pouvez retrouver ces textes et leurs sources dans l’article juste en dessous.

Les lieux d’arrêts ont été choisi en fonction des thématiques abordées. Des renommages symboliques des rues ont été effectués à l’aide de plaques mentionnant un nom d’espèce animale et une information à son sujet.

Ainsi :

Extrait de la vidéo Say Photo

  • la rue Moncey est devenue la rue de la Souris – 1 300 000 souris ont subi des expérimentations en France en 2010 (espèce animale la plus utilisée pour l’expérimentation)
  • la rue Bersot est devenue la rue du Poulet – 747 900 000 poulets ont été tués dans les abattoirs français en 2014 (espèce animale terrestre la plus utilisée pour l’alimentation)
  • la place Victor Hugo est devenue la place du Singe – des singes de 20 espèces différentes sont détenus dans le zoo de la Citadelle. En 2014, une orang-outang a été reconnue personne non-humaine et libérée d’un zoo argentin.

    Extrait de la vidéo Say Photo

  • la rue Charles Nodier est devenue le boulevard de la Vache – 250 000 bovins dans le Doubs, des signalements de maltraitance tous les ans
  • la place Pasteur est devenue la place du Vison – 200 000 visons sont encagés dans des fermes en France (espèce la plus utilisée pour la production exclusive de fourrure).

Le choix de notre itinéraire dépendait de nos points d’arrêts, et comme il se faisait tard, il n’y avait pas toujours beaucoup de monde dans les rues les moins fréquentées. Ceci dit, dans les grandes rues nous étions bien visibles, beaucoup de personnes ont acceptés les tracts d’information qui leur étaient tendus. Il s’agissait ce celui-ci : « La place accordée aux animaux – Pourquoi combattre l’exploitation ? » du Réseau Antispéciste.

Extrait de la vidéo Say Photo

Notre volonté de marcher dans le calme s’est réalisée, il n’y a pas eu de tensions particulières entre les passant-es ou les commerçant-es et nous, tout juste une rapide remarque d’un restaurateur pendant la prise de parole sur l’alimentation.

Nous souhaitons remercier toutes les personnes qui sont venues à cette marche, leur bonne volonté et leur engagement ! Des militant-es des associations Humanimo et Défense Animale Belfort ont entre autre été présent-es.

Merci aussi au photographe indépendant de Say Photo qui a bénévolement pris des photos, filmé et monté une vidéo de la marche, que l’on peut trouver ici : > Article de Say Photo <. À part les deux premières qui sont de Say lui-même, les photos de cette article portant son logo ont été extraites de la vidéo, uniquement pour donner une idée de la marche. 

Cette action est pour nous un encouragement à continuer à militer de différentes façons pour faire avancer la cause animale. À bientôt donc, lors d’autres initiatives !

Extrait de la vidéo Say Photo

D’autres événements avaient lieu en cette Journée Mondiale pour l’abolition de la Viande à Lyon, Nice, Montpellier, Dallas, Montréal, Milan. Des comptes rendus devraient être disponibles sur le site de la Journée pour l’abolition de la viande.

La vidéo de la marche funèbre en hommage aux victimes du spécisme, à Lyon, par 269 Life Libération Animale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *