Animal en détresse : qui contacter ?

Si vous constatez une maltraitance, si vous rencontrez un animal perdu ou blessé, si vous doutez du respect des normes dans un élevage… voici quelques structures à contacter :

Animaux de compagnie :

– La SPA de Besançon. >contact<

Doubs Espoir s’occupe de la prise en charge des chat-tes abandonné-es et des soins aux chat-tes sauvages. >leur site<

Au bonheur des chats libres. >leur site<

Fourrière de Besançon. Police municipale. >infos et contact<

– Vétérinaires de garde, weekend-ends et jours fériés : 03 81 52 43 32

Comment reconnaître que votre chat est malade

Animaux d’élevage :

– La commune dans laquelle vous constatez le problème.

– La DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations) a un rôle de « protection sanitaire et économique des consommateurs », elle peut faire des contrôles dans les élevages et les abattoirs. Sous réserve d’une activité commerciale et en fonction de la taille de l’élevage. >infos< >03.81.60.74.60<

L214 Éthique & Animaux est une association centrée sur les animaux utilisés dans la consommation alimentaire (viande, lait, œufs, poisson), s’intéressant à leurs conditions d’élevage, de transport, de pêche et d’abattage. >les contacter<

Animaux sauvages :

Centre Athénas, soins aux animaux sauvages. Actif en Franche-Comté et Bourgogne Est, centre situé à Lons-le-Saunier. Ne peut s’occuper que des animaux sauvages (par exemple, des pigeons des bois mais pas des pigeons des villes). >les contacter<

– La Ligue de Protection des Oiseaux (Franche-Comté). Protection des oiseaux et des nids, recueille les oiseaux blessés et leur donne les premiers soins. >les contacter< >Conseils de soins et de manipulation<

– La Commission de Protection des Eaux, du Patrimoine, de l’Environnement, du Sous-sol et des Chiroptères de Franche-Comté, aussi appelée plus communément Commission de Protection des Eaux de Franche-Comté, s’occupe particulièrement des chauve-souris. >site et contact<

– Certain-es vétérinaires peuvent accepter de s’occuper d’animaux sauvages. Sur Besançon, s’orienter par exemple vers de grosses structures comme la clinique vétérinaire des Tilleroyes.

– L’ASPAS : Association pour la Protection des Animaux Sauvages. Échelle nationale. >les contacter<

Article démentant la rumeur voulant que les pigeons soient de dangereux porteurs de maladies.

2 réflexions au sujet de « Animal en détresse : qui contacter ? »

    • Bonjour,
      Nous ne voyons votre message que très tard :/. Dans ce cas, nous pensons que la LPO serait la plus indiquée (voir le lien vers leur site sur cette page).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *