Le prix libre

Le prix libre est une pratique politique, ouverte et altruiste, culturelle et sociale, autogestionnaire, et une démarche de responsabilisation de l’individu-e (autant pour cellui qui est derrière le stand que devant le stand).

  1. Le prix libre est politique car il refuse que cet acte d’échange (“production /diffusion” contre “argent”) ne soit qu’un acte commercial. En cela il se positionne en alternative au capitalisme.
  2. Le prix libre est social car il permet à tout le monde d’avoir accès à la politique, à la culture, à l’éducation par des brochures vendues à une somme que chacun-e estimera en fonction de ses moyens.
  3. Le prix libre est responsable car il permet à chacun-e de comprendre que cet échange basé sur un montant choisi est bien plus juste, valorisant, intelligent… Il pousse à se demander quel coût ont vraiment les choses. Et que ce n’est pas le bénéfice qui compte mais les motivations et les coups de cœur…
  4. Le prix libre fonctionne sur le modèle du volontariat et de l’entraide. Aucune subvention, aucune création légale d’association n’est nécessaire pour cela.
  5. Le prix libre est plus écologique car il essaie avant tout dans sa démarche d’avoir le moins de frais possibles : de récupérer du matériel, du papier… S’il ne peut pas, il essaiera quand même de faire les choses bien, sans sur-consommer.
  6. Le prix libre est culturel car les contenus sont éducatifs, populaires, amusants ou édifiants et non-abrutissants comme les programmes télé. Il instaure des relations plus riches entre les individu-es.
  7. Le prix libre est participatif. Les un-es comme les autres peuvent passer derrière le stand, discuter des brochures ou des extraits de textes qu’illes ont lus, de leurs connaissances ou expériences…
  8. Le prix libre est solidaire car quand il y a un peu de “réserve” (la somme qui permet de refaire des brochures, de réinvestir dans d’autres avec le “plus”), il peut participer à des projets locaux, des soutiens nationaux ou internationaux, des luttes locales ou globales.

Bref, le prix libre c’est un autre rapport aux autres, aux choses, au budget qu’on a, à la responsabilisation et à la solidarité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *