Manifestation contre l’élevage de visons à Emagny

 

Nous sommes arrivés dans le village d’Emagny avec laide dune bonne vielle carte routière, étant donné quaucun.e dentre nous ne connaissait précisément le chemin. Puis quelques pancartes nous ont guidés jusquà la place de lancienne gare. Cest vers 12h30 que nous nous garons à proximité de la grande tente vitabri. Plus dune centaine de personnes (ou 200 déjà ? les estimations officielles pour la manif vont de 200 à 250 personnes) sont déjà là.
Coté restauration végane, ceux qui ont goûté au menu ont bien aimé l
assiette (seitan à la sauce cacahuète, semoule agrémentée de lentilles et de haricots verts, pain) et la diversité des pâtisseries était impressionnante.

Il y avait des t-shirts et des badges à vendre, une pétition à signer. Un abri accolé à la tente proposait de la documentation.
Un grand nombre de pancartes avaient été préparées, mais nous avions assez de nos deux banderoles et dune pancarte (« Porter de la fourrure… Visons plus haut »).

Comme prévu, la manif sest mise en marche vers 13h30. Nous avons traversé le village en faisant quelques haltes, puis parcouru le kilomètre qui sépare le village de l’élevage… Trois personnes avaient des mégaphones pour lancer différents slogans : «Stop à la fourrure, stop à la torture ! », « Emagny, tu nauras plus ma/leurs peau/x !», « Visons en prison : Exploitation ! Visons en prison : Libération ! », « Animaux dépecés, crime de l’humanité ! », « Élevage hors-la loi ! »D’autres slogans qui ne nous convinrent guère ou pas du tout (« Les bourreaux derrière les barreaux !», « Messieurs-dames vous êtes moches » ou « Assassins ») ont aussi été lancés par des individus (forts remontés et émus)…

Nous avons pu voir aussi les conditions d’enfermement des visons, des rangées de cages juste abritées d’un toit, visibles et accessibles depuis l’extérieur, certaines contenant quelques visons mais la plupart étaient vides.

Quelques personnes prennent la parole, dont Christophe Marie le porte parole de la fondation Brigitte Bardot et Anne Vignot, conseillère régionale EELV. Les éleveurs, un peu cachés par des camions qui barrent l’accès à l’exploitation, font face et s’amusent avec leurs convives du spectacle.
Vers 16h30, après une dernières huée, nous sommes revenus en empruntant le même chemin. La manifestation fut bien encadrée et organisée, et l’accueil des associations organisatrices a été très sympathique. On peut remercier Combactive de Dijon qui continue aussi le combat du côté de la justice…

La manifestation en photos…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *