Action de rue contre le foie gras

« Pour un Noël fantastique, pensez au foie hépathique ! »
pa-no
Ce samedi 3 décembre, nous étions une bonne dizaine, de collectifs et associations différent-es, à aborder les passant-es sur un thème lié aux fêtes de fin d’année : le foie gras (même si ce n’était qu’une porte d’entrée pour aborder toutes les thématiques liées à l’exploitation animale).
 dsc06267Happening, panneaux informatifs ou en mode ironique, tracts de L214 et dégustation de délicieux foie-pas-gras-végétal appuyaient notre propos.
L’accueil a été globalement favorable, confirmant que 51 % des français sont pour l’interdiction du gavage des canards et des oies dans la production de foie gras. 61 signatures ont été récoltées.
>la pétition L214 du moment<
>La fabrication du foie gras

dsc06266Une après-midi positive donc, dommage que la police municipale nous ait interrompus en fin d’après-midi, nous demandant de quitter les lieux puisque nous n’avions pas d’autorisation. C’est la toute première fois que cela nous arrive depuis 5 années d’action militante sur Besançon. Notre présence aurait-elle indisposé les vendeurs de foie gras du marché de Noël ? Mais l’information est passée largement, les discussions furent positives, nous reviendrons…

beau

Article dans L’Est Républicain

Deux actions contre les cirques avec animaux

23 pays ont banni les cirques utilisant des animaux, dont la Belgique, la Finlande, l’Inde, le Mexique…

En France, certaines villes ont fait de même, comme par exemple Ajaccio, Chartres et Orgelet (en Franche-Comté).

Hélas, Besançon et Belfort n’ont pas (encore) fait ce choix… Le cirque Pinder était récemment de passage dans ces deux villes.

Mardi 14 juin, nous nous sommes rendu-es à  Micropolis pour distribuer des tracts d’information aux spectateur-es :

Nous espérons que ces renseignements donneront à réfléchir. Ce fut le cas pour au moins deux personnes, qui sont ressorties sans avoir assisté au « spectacle » – une belle surprise !

Samedi 18 juin, nous avons rejoint les rangs de l’association Défense Animale Belfort. Nous étions une quarantaine devant l’entrée du cirque, avec moultes panneaux et tracts d’information.

Pinder-Jean-Richard-1971-mag

Pour en revenir aux faits, la campagne Cirques de France de Code Animal rassemble de nombreuses informations sur le sujet, dont voici des extraits :

« Les animaux sociaux, comme les éléphants et la plupart des herbivores, sont astreints à vivre en solitaire, tandis que les animaux solitaires comme les tigres doivent composer avec une vie de groupe. »

La satisfaction de certains comportements naturels est impossible : explorer, gratter le sol, courir…

« Les stéréotypies sont définies comme des séquences comportementales incongrues, répétitives et sans signal d’arrêt. Balancement, aller-retours… »
Autres comportements inquiétants : apathie, agressivité, auto-mutilations…

« La relation dresseur-animal peut évoquer le fameux syndrome de Stockholm – des animaux psychiquement si fragilisés reportent sur leur dresseur les interactions qu’ils ne peuvent pas avoir avec leurs congénères. »

« Le dressage repose sur une technique diaboliquement simple et efficace : la douleur infligée par le dresseur en cas de refus de l’animal doit être plus intense que la douleur ressentie par celui-ci lors des numéros qui l’avilissent. Un éléphant ne se mettrait pas assis de lui-même, un tigre craint le feu… « 

« La détention est autorisée en France sous réserve d’obtention d’une autorisation administrative dénommée « Certificat de capacité ». Un système aussi vide de réflexions éthologiques ne saurait évidemment fonctionner correctement ; ainsi, nombreux sont les circassiens qui détiennent des animaux, dont certains dangereux, sans cette autorisation administrative. »

Table de presse/tractage samedi 13 février

Toutes nos excuses pour les personnes potentiellement intéressé-e-s, mais nous sommes contraint-e-s d’annuler l’action de ce samedi pour cause de pluie. Ce n’est que partie remise.

Ce samedi 13 février, à 15h, n’hésitez pas à venir nous rejoindre place du 8 septembre pour nous aider et/ou discuter autour d’une table d’information, ainsi que pour tracter sur le sujet de l’abolition de la viande, et, par extension, l’égalité animale. Boissons chaudes seront au rendez-vous. A samedi !
affiche-abolir-la-viande

SMAV janvier 2016

Semaine mondiale d’abolition de la viande, l’occasion pour le Cable d’interpeller les promeneurs de la rue principale du centre ville de Besançon en ce samedi 23 janvier, ensoleillé. 
La table de presse propose de nombreux tracts sur les différentes exploitations animales et les alternatives éthiques, ainsi qu’un poste de visionnage de vidéos.
Par ailleurs, nous distribuons largement le tract de L214 Abolissons la viande, tentons d’engager la discussion autour de l’idée d’éradiquer totalement la viande de nos repas. Beaucoup passent leur chemin, tract en main, sans un mot. Que deviendront ces tracts ? Tout espoir est permis…
D’autres réagissent avec un Moi j’aime trop la viande jeté de façon inconséquente, que nous ne pouvons laisser passer. Que répondre pour faire vaciller tantôt une arrogance égoïste tantôt une provocation amusée, ou même parfois presque un ton d’excuse ? Les répliques sont de tonalités différentes mais nous nous laisserons à peine gagner par la lassitude après 3 heures de distribution et une petite dizaine de réactions de ce type.
Heureusement, nous avons pu avoir des discussions plus constructives, qui nous encouragent à poursuivre la sensibilisation. Les personnes rencontrées se posent des questions, nous posent des questions, sont prêtes à entendre une argumentation qui remet leurs pratiques en question.
« Toute vérité franchit trois étapes. D’abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence. » Le temps paraît long mais nous sentons que les mentalités évoluent…

Lettre d’infos du CABle : janvier 2016

Rejoignez-nous pour notre première action de l’année :

A l’occasion de la Semaine Mondiale d’Abolition de la Viande (voir ici : http://meat-abolition.org/fr/smav) qui aura lieu dans plusieurs villes dans le monde, le CABle tiendra le samedi 23 janvier 2016, à 15h place du 8 Septembre, un stand d’informations.
Nos buts : faire réfléchir sur cette revendication qui n’est pas si utopique et promouvoir un mode d’alimentation végétale afin d’épargner la vie de millions d’êtres sentients.
N’hésitez pas à venir partager un moment avec nous, avec l’espoir, peut-être, que le végétalisme fera partie de vos bonnes résolutions pour cette nouvelle année 2016.

frise-pour-eux

Infos et pétitions :

Le 9 janvier a lieu La journée sans fourrure. Action de Combactive à Besançon, action de la fondation BB à Paris.

Foie Gras : Nouvelle enquête saisissante de L214, se focalisant sur le calvaire vécu par les poussins.

Les primates, victimes de la science. Non à l’ouverture d’un nouvel élevage près de Strasbourg et à l’envoi de singes dans l’espace.

Législation : Le FBI considère désormais la maltraitance animale comme un crime.

Éthologie : Revoyons nos a priori sur <les poules> et sur <les poissons> !

Alimentation : La première boucherie vegan du monde va ouvrir.

Animalistement,
Le CABle

Projection du documentaire Speciesism

Dans quelques jours, nous projetterons un documentaire sur le sujet du spécisme.

bg-homeIl s’intitule Speciesism et sera en anglais sous-titré français,
ce jeudi 3 décembre à 20H au grenier du 4B de la Place du Jura.

>Bande-annonce<
>Site officiel<

Résumé très succinct :
Dans ce documentaire, on suit l’enquête d’un jeune homme qui se pose des questions sur l’exploitation des animaux. Comment ? Qui ? Où ? et enfin, pourquoi ? Qu’est-ce donc que le spécisme ?

Compte-rendu de l’action du 25 novembre 2015

Mercredi 25 novembre se tenait la journée mondiale contre le foie gras. À cette occasion nous nous sommes rendus place du 8 septembre pour y distribuer des tracts rappelant les cruelles réalités de la production de foie gras.

Nous avions également installé une petite table d’informations, pour permettre de développer les débats engagés lors du tractage, et proposer brochures, recettes et pétitions.
index
Notre présence fut plus courte que lors d’autres actions, la pluie et le froid n’incitant guère les passants à prendre le temps de discuter avec nous, mais nous sommes néanmoins satisfaits d’avoir opéré cette petite piqûre de rappel à l’approche des fêtes.

Participation à Alternatiba 2015

Dans le cadre du festival Alternatiba Besançon – qui se tiendra le weekend du 17/18 octobre – le CABle organisera un stand d’information sur le sujet du spécisme et projettera le documentaire Cowspiracy.

Stand : Place Marulaz
Samedi : de 14H à 18H
Dimanche : de 10H à 18H
Pour réviser, ou pour une première approche, voici deux définitions du spécisme :
http://www.cahiers-antispecistes.org/spip.php?article13
https://fr.wikipedia.org/wiki/Spécisme

Projection : Salle B, Centre Diocésain, 20 Rue Mégevand
Le samedi à 17H30. Entrée libre. VOSTFR.
La projection sera suivie d’un débat 🙂

Cowspiracy_2015Ce documentaire établit des liens entre l’élevage d’animaux de rente et diverses atteintes faites à l’environnement (réchauffement climatique, baisses des réserves en eau potable et de la biodiversité, déforestation, accaparement des sols…). Il souligne qu’il s’agit d’une question trop souvent ignorée par les gouvernements… mais aussi par d’importantes ONG et associations environnementalistes.

>Bande annonce<
>Site officiel< (fourmille d’informations, en anglais)
>Notre événement facebook<

Ce n’est pas tout !

Une pré-projection de ce documentaire aura lieu ce mardi 6 octobre, dans le local de l’association SPAM, situé au 17 rue de l’École.
Celle-ci commencera à 20H. Entrée prix libre en soutien à SPAM.

Cowspiracy-Infographie finaleCowspiracy_sources_A2

Marche pour la fermeture des abattoirs

rubbandLa marche pour la fermeture des abattoirs, session 2015, version parisienne… un grand moment, où l’on peut clamer en cœur ce que d’habitude nous prenons quelques précautions à affirmer, craignant de choquer, ou de susciter de l’hostilité. Parce que même si de plus en plus de médias relaient ce type de revendication (tout récemment encore, cet excellent article est paru dans Paris Match, et ce livre de Martin Gibert a été publié), elles ne sont pas encore tout à fait démocratisées.

Selon les organisateur-es de la marche, et cet article, 1500 ou 2000 personnes étaient sur place… dont 4 personnes du CABle, venues à bord des mini-bus combactiviens. Ces albums photos rendent bien l’ambiance volontaire et énergique de la marche. De plus, de nombreuses associations étaient présentes sur la vegan place, proposant informations et dégustations. L214 a réalisé cette émouvante vidéo rétrospective. Sans nul doute serons-nous encore plus nombreux-es l’année prochaine !

Action pour la JMAL

Ce mercredi 22 avril, nous étions 6 militant-es à avoir installé une table d’information et à avoir diffusé des tracts sur l’expérimentation animale, de 15h à 18h place du 8 Septembre. Petite vidéo sur cette action.
Ceci à l’occasion de la Journée Mondiale des Animaux dans les Laboratoires. Nous voulions sensibiliser le public à l’utilisation massive d’animaux malgré l’inutilité et la cruauté de ces expérimentations.

tests-sur-animaux-copie
Nous avions différents tracts présentant des méthodes substitutives, des listes de produits non-testés, ainsi que des informations plus générales sur l’antispécisme. Nous avons constaté que globalement la vivisection reste un sujet méconnu du public : nombreux sont celleux qui croient l’expérimentation animale nécessaire et inévitable, alors que de plus en plus de scientifiques se mobilisent pour son abolition – des exemples : Antidote Europe, Pro Anima et Ethicscience. Il reste donc un gros travail d’information à accomplir, même si nous avons déjà reçu des échos favorables.