Nuit Debout devant l’abattoir S.B.A. de Besançon

AFF_269Life_Verticale_noire

Voici le texte officiel de l’association organisatrice :

« L’association 269 Life Libération Animale organise la 2ème édition des « Nuits debout devant les abattoirs » qui se déroulera du mardi soir 26/09 à 18h jusqu’au mercredi 27/09 5h du matin (heure d’ouverture des abattoirs).

Il s’agit d’une action citoyenne de grande ampleur qui vise à attirer l’attention du public et des médias sur cet holocauste silencieux et toléré par notre société : celui des animaux. Appartenant au mouvement antispéciste, l’association 269 Life Libération Animale ne revendique pas simplement l’amélioration de leurs conditions d’élevage, nous pensons que c’est l’exploitation elle-même qui est indéfendable et qui doit être abolie.

Cette action est légale et consiste à rester aux portes des abattoirs (sur la voie publique, en dehors du périmètre privé du site visé) pour une veillée silencieuse et statique. Vous êtes invités à nous rejoindre et à rester 1h, 2h ou toute la nuit. Pour des raisons de sécurité, les groupes de veillées devront être constitués d’au moins 10 personnes. Il ne s’agit aucunement d’un blocage d’abattoir ou de bétaillère.

Des prises de parole pourront être organisées (lecture de textes, témoignages, discussions…). Vous pourrez déposer des mots, des fleurs ou des bougies à proximité des grilles, faire un 269 en bougies. (…)
Nous serons devant un lieu où des individus perdent la vie. Nous vous demandons de respecter le calme et de veiller dans une ambiance solennelle (pas de musique, pas de pique-nique, pas de mégaphone). »

À Besançon, des individu-es et collectifs organisent cette action.

<Indication du lieu sur une carte>
<Événement Facebook pour Besançon>
Avec bientôt d’autres informations : programme des lectures, atelier pancarte…
<Article paru dans Macommune.info>
<Vidéo récapitulative de l’édition précédente>

Tract_Imp

Journée mondiale pour la fin du spécisme

frCe samedi 22 août à Genève aura lieu une marche dans le cadre de la Journée Mondiale pour la Fin du Spécisme.
Comme l’écrit PEA, asso qui organise l’événement : « nous dénoncerons l’idéologie qui permet de mépriser les intérêts des animaux simplement parce qu’ils sont d’une autre espèce. »
Des conférences sont également prévues les 21, 22 et 23 août, voir >le.programme<

Spots de présentation :
https://vimeo.com/135208480
https://vimeo.com/135917591

Conférence de presse

Articles parlant de la marche :
http://www.lecourrier.ch/131913/une_marche_pour_la_fin_de_l_exploitation_animale
http://veggieromandie.ch/le-specisme-quest-ce-que-cest-marche-fin-specisme/

Marche pour la fermeture des abattoirs

rubbandLa marche pour la fermeture des abattoirs, session 2015, version parisienne… un grand moment, où l’on peut clamer en cœur ce que d’habitude nous prenons quelques précautions à affirmer, craignant de choquer, ou de susciter de l’hostilité. Parce que même si de plus en plus de médias relaient ce type de revendication (tout récemment encore, cet excellent article est paru dans Paris Match, et ce livre de Martin Gibert a été publié), elles ne sont pas encore tout à fait démocratisées.

Selon les organisateur-es de la marche, et cet article, 1500 ou 2000 personnes étaient sur place… dont 4 personnes du CABle, venues à bord des mini-bus combactiviens. Ces albums photos rendent bien l’ambiance volontaire et énergique de la marche. De plus, de nombreuses associations étaient présentes sur la vegan place, proposant informations et dégustations. L214 a réalisé cette émouvante vidéo rétrospective. Sans nul doute serons-nous encore plus nombreux-es l’année prochaine !

PEA : association suisse Pour l’Égalité Animale

À la mi-mai, l’une d’entre nous a été faire un tour en Suisse à l’occasion de deux événements : une journée de stands/conférences/projection et une lecture discussion autour d’un livre.

logo_header
L’association organisatrice, Pour l’Égalité Animale, est née en janvier 2014 de la collaboration entre LausAnimaliste (Lausanne) et GenevAnimaliste (Genève). Elle informe le public sur les différentes facettes de l’exploitation animale, dans une visée abolitionniste, et entreprend des actions en justice. Elle mise particulièrement sur la politisation de la question animale en mettant en avant les concepts de spécisme et de droits des animaux. Exemples d’actions :

Autres vidéos ayant déjà été projetées :
Derrière les portes : « Au pays du « propre en ordre », qui se targue d’être doté de la législation de protection des animaux la plus sévère au monde, la réalisatrice est allée filmer derrière les portes des exploitations animales vaudoises, fribourgeoises et valaisannes. Entre 2009 et 2010, elle a sillonné les trois cantons pour témoigner d’une réalité que beaucoup de gens ignorent sur les conditions de vie des animaux de rente : entassés, enfermés dans l’obscurité totale, nourris de pourriture, entravés, blessés… L’image du paysan « qui aime ses bêtes », ainsi que celle des grands distributeurs qui prétendent, de nos jours, jouer le carte éthique, en ressortent écornées. »serveimage
Lisa la végétarienne : dans cet épisode des Simpsons, le végétarisme est montré positivement, surtout par rapport au carnisme forgé par l’habitude et les lobbys de la viande. La végéphobie est dénoncée.

programme4-3Les 24 heures de l’éthique animale, Genève
Résumés succincts de deux des conférences, prolongés par quelques réflexions personnelles. Lire la suite

Lettre d’information Mai 2015

Et si vous nous rejoigniez ?

Le jeudi 28 mai de 15h à 18h, nous serons présents place du 8 septembre pour discuter avec les passant-es.
À l’occasion de la SMAV (Semaine Mondiale d’actions pour l’Abolition de la Viande) qui a lieu du 23 au 30 mai 2015, le CABle proposera documentation, discussions et dégustation.
Le sujet : « Et si on abolissait la viande ? » Une idée qui a encore tendance à surprendre, mais après tout, on a aboli l’esclavage en France alors que peu de gens s’étaient engagés pour l’abolition. Quelques personnes s’emparèrent du sujet pour en faire une question morale importante. La question est : pourquoi continuer à exploiter des êtres sensibles, qu’ils soient à poils, à plumes ou à écailles lorsque l’on a les moyens de faire autrement ? Venez en débattre avec nous.

Actions

Pétitions

Conférences, Presse

Articles, Vidéos

Sélectionner une ou plusieurs listes :

Notre prochaine action sera sur le thème du foie gras

Nous vous donnons rendez-vous à Besançon le samedi 6 décembre, place du 8 Septembre, à partir de 15h.
Au programme : happening statique avec mise en scène et visuels, diffusion de tracts, pétitions pour l’abolition du gavage, stand d’information, mini-stand de dégustation d’alternatives au foie gras et projection de vidéos. Les participant.es volontaires sont les bienvenu.es !
-> Infos sur le foie gras

Nous profitons de cette occasion pour relayer une autre info concernant des oiseaux en détresse. Mobilisons nous avec L214 qui publie une vidéo filmée par un employé dans un couvoir de Bretagne, illustrant ainsi toute la cruauté du sort qui est réservé aux poussins.
-> Infos et pétition

Lettre d’information de septembre 2014

Et si vous nous rejoigniez ?

  • Lundi 22 septembre de 17H à 19H, à Besançon, Place du 8 septembre :
    Table de presse, tractage et dégustation sur la thématique de l’abolition de la viande.
  • Samedi 11 octobre à Besançon puis Émagny : Manifestation contre l’élevage de visons d’Émagny. Début de la manif de Besançon prévu devant la mairie, à 13H30. Puis un départ en car est organisé pour Émagny. Voir les détails sur le site de Combactive.

Restons mobilisés !

Pour information…

  • « Faute d’une révolution qui amènerait la paix durable, Israël subit une autre révolution : le changement des habitudes alimentaires sans produits laitiers, œufs ou viande. » Voir l’article.
  • La 4e édition des rencontres internationales sur la question des droits des animaux au Luxembourg vient d’avoir lieu. Voir son site et les vidéos des conférences (en anglais).

Avec plus de légèreté

Retours sur la Veggie Pride

La marche

Nous étions quatre cablé.e.s à nous rendre à la Veggie. Nous n’avons pas regretté le déplacement ; malgré le temps pluvieux, défiler aux cotés de personnes ayant fait le choix du végéta*isme avait quelque chose de stimulant ! Un même choix, de multiples façons de l’exprimer, en témoignent les différentes pancartes et accoutrements des marcheu.se.eur.s : Photos choisies (ces photos ont été publiées par diverses personnes sur la page de l’événement facebook).

Il est à noter qu’une interrogation a été soulevée par bien des participant.e.s :
– est-il préférable d’opter pour un événement clairement festif : déguisements, communication sur les apports et avantages du végéta*isme, musique… c’est à dire s’assumer joyeusement et donner une image positive du végéta*isme, ou alors,
– faut-il en profiter pour dénoncer l’exploitation animale : souffrance dans les élevages, problèmes environnementaux, de santé… c’est à dire manifester pour sensibiliser… ?
Difficile de trancher. Les deux tendances étaient présente pendant la manifestation, la deuxième étant tout de même plus représentée.

banderole veggie

Les conférences (…)

Lire la suite

la Veggie Pride

Ce weekend à Paris aura lieu la 13e édition de la Veggie Pride.

veggie_prideLe fond
L’idée a germé en 2001 au sein d’un collectif parisien.
Il était question d’affirmer la fierté d’être végéta*ien.ne pour une raison éthique : celle de refuser que des animaux soient tués pour notre consommation. Il est possible en effet d’être végéta*ien.ne pour différentes raisons (santé, écologie, meilleur partage des richesses entre le Nord et le Sud…), la raison éthique étant quant à elle trop souvent jugée illégitime, car :

– ridicule ; « Quelle attitude nouvelle et bizarre ! »
– résultat d’une sensiblerie ; « S’occuper des bêtes ? Illes n’en valent pas la peine… Illes ne sont même pas de notre espèce. »
– intrusive ; « C’est mon choix de manger de la viande. Tes idées me dérangent, je n’ai pas envie d’entendre parler et de prendre en compte les intérêts des (autres) animaux. »

Ces critiques s’ajoutent à celles, plus générales, qui sont adressées au végétarisme : « C’est mauvais pour la santé », « Ça veut dire que tu n’aimes pas les humain.e.s », « Il n’y a pas de plaisir gustatif sans viande », « Une carotte souffre de la même façon qu’une vache », -> etcetc. Ces réactions ont façonné le concept de végéphobie.

Il s’agit donc de visibiliser la cause du végétarisme éthique, pour que les végéta*ien.ne.s aient le droit de vivre selon leurs convictions : possibilité de manger végéta*ien dans les lieux collectifs, révision de la position gouvernementale nutritionnelle française qui prétend que les produits animaux sont nécessaires à une bonne santé, meilleure formation des professionnels de la santé…
Demander des droits pour les végéta*ien.ne.s n’est pas une fin en soi, cela ira de pair avec l’ouverture de débats plus généraux sur les traitements que l’on réserve aux animaux. Ces idées et d’autres, sont explicitées dans le manifeste de la Veggie Pride.

La forme
Il s’agit d’une marche pacifique et légale, où chaque individu vient s’exprimer à titre personnel. En 2001, à Paris, 200 personnes y ont participé, en 2013 à Genève 800 personnes étaient présentes.
Cette année, le rendez-vous est fixé à 14H (infos sur le lieu). Il y aura des happenings au cours de la marche et la « thématique » est cette année la couleur verte (sans obligation de s’y conformer^^). Ensuite, il y aura une soirée concerts avec restauration vegan et stand d’associations. Le lendemain se tiendront cinq conférences.

Yves Bonnardel, l’un des conférenciers, a donné une interview au sujet de la Veggie Pride dans l’émission de radio Vivre avec les bêtes. Cette émission présentée par Elisabeth de Fontenay et Allain Bougrain-Dubourg est centrée sur les animaux, à des niveaux informatif, éthologique, philosophique, sociologique et littéraire.

Des membres du CABle iront y faire un tour, à suivre peut-être un post avec nos avis et impressions.  1606884_603481349727798_351667711_n