Pêche industrielle

En raison de la pêche intensive, la plupart des espèces aquatiques sont aujourd’hui au bord de l’extinction : 75 % des stocks mondiaux sont surexploités. Malgré ces chiffres alarmants, 90 % des subventions européennes sont toujours destinées à la pêche industrielle.

La cour européenne a condamné la France à payer une amende de 20 millions d’euros (payés par les contribuables !) pour ne pas appliquer depuis plus de 20 ans un règlement visant à la conservation des ressources de la pêche afin de protéger les différentes espèces de poissons : vérification des tailles minimales des maillages des filets, contrôle des ventes….

Dans 20 ans, 40 % du poisson destiné à la consommation humaine sera issu de l’aquaculture, les océans ne pouvant déjà plus répondre, aujourd’hui, à la demande toujours croissante.

Retour : les poissons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *