Meroux (90) : La pâture est un charnier

Lorsqu’on parle conditions d’élevage et d’abattage des animaux à des personnes carnivores, il est courant de s’entendre rétorquer que les végétariens exagèrent, qu’en Franche-comté, la réalité est plus douce et qu’elle n’a rien à voir avec les images insoutenables qu’on leur montre. “Les franc-comtois élèvent leurs animaux en plein air, dans nos vastes prairies” ; “les paysans aiment leurs bêtes” (écouter l’agriculteur dans l’émission sur France bleue à l’occasion de la journée sans viande). 

En somme, il serait illégitime de s’inquiéter du sort des animaux en Franche-Comté.

La plainte déposée par L214, le 15 mars 2013, pour abandon d’animaux sur une pâture de la commune de Meroux (Territoire de Belfort, Franche-Comté) nous démontre que l’herbe n’est pas plus verte dans nos pâturages…
Une réalité à découvrir sur le site de L214
abandon_troupeau-571

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *