Le foie gras

La production de foie gras implique la naissance de 82 millions de canetons et 700 000 oisons.
Par définition du foie gras, le gavage est obligatoire.
Cette pratique est interdite en Allemagne, Angleterre, Norvège, Suisse, États-Unis, Israël… etc

Dès l’éclosion de l’œuf, les volatiles sont séparés par sexe : les mâles sont destinés à être gavés, les femelles sont broyées (leur foie étant impropre à la consommation car trop nervé).

Deux fois par jour, les mâles, enfermés dans des cages individuelles, vont se voir administrer directement dans l’estomac (à l’aide d’un tube) des quantités énormes en très peu de temps de maïs chaud.

Suite au choc du gavage, l’animal est pris de diarrhées et de halètements.
Le gavage répétitif va engendrer une stéatose hépatique, c’est-à-dire une maladie du foie qui va multiplier sa taille par 10… ce qui va engendrer des difficultés respiratoires importantes.

Après 10 à 12 jours de gavage intensif, si l’animal a survécu à ces atroces conditions de vie, les animaux sont amenés à l’abattoir… toujours dans les mêmes conditions que les poules et poulets.

Pour plus d’infos :
Stop gavage
PMAF

– Les alternatives au foie gras pour un noël sans cruauté :
Le faux gras

Retour : les volailles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *