la Veggie Pride

Ce weekend à Paris aura lieu la 13e édition de la Veggie Pride.

veggie_prideLe fond
L’idée a germé en 2001 au sein d’un collectif parisien.
Il était question d’affirmer la fierté d’être végéta*ien.ne pour une raison éthique : celle de refuser que des animaux soient tués pour notre consommation. Il est possible en effet d’être végéta*ien.ne pour différentes raisons (santé, écologie, meilleur partage des richesses entre le Nord et le Sud…), la raison éthique étant quant à elle trop souvent jugée illégitime, car :

– ridicule ; “Quelle attitude nouvelle et bizarre !”
– résultat d’une sensiblerie ; “S’occuper des bêtes ? Illes n’en valent pas la peine… Illes ne sont même pas de notre espèce.”
– intrusive ; “C’est mon choix de manger de la viande. Tes idées me dérangent, je n’ai pas envie d’entendre parler et de prendre en compte les intérêts des (autres) animaux.”

Ces critiques s’ajoutent à celles, plus générales, qui sont adressées au végétarisme : “C’est mauvais pour la santé”, “Ça veut dire que tu n’aimes pas les humain.e.s”, “Il n’y a pas de plaisir gustatif sans viande”, “Une carotte souffre de la même façon qu’une vache”, -> etcetc. Ces réactions ont façonné le concept de végéphobie.

Il s’agit donc de visibiliser la cause du végétarisme éthique, pour que les végéta*ien.ne.s aient le droit de vivre selon leurs convictions : possibilité de manger végéta*ien dans les lieux collectifs, révision de la position gouvernementale nutritionnelle française qui prétend que les produits animaux sont nécessaires à une bonne santé, meilleure formation des professionnels de la santé…
Demander des droits pour les végéta*ien.ne.s n’est pas une fin en soi, cela ira de pair avec l’ouverture de débats plus généraux sur les traitements que l’on réserve aux animaux. Ces idées et d’autres, sont explicitées dans le manifeste de la Veggie Pride.

La forme
Il s’agit d’une marche pacifique et légale, où chaque individu vient s’exprimer à titre personnel. En 2001, à Paris, 200 personnes y ont participé, en 2013 à Genève 800 personnes étaient présentes.
Cette année, le rendez-vous est fixé à 14H (infos sur le lieu). Il y aura des happenings au cours de la marche et la “thématique” est cette année la couleur verte (sans obligation de s’y conformer^^). Ensuite, il y aura une soirée concerts avec restauration vegan et stand d’associations. Le lendemain se tiendront cinq conférences.

Yves Bonnardel, l’un des conférenciers, a donné une interview au sujet de la Veggie Pride dans l’émission de radio Vivre avec les bêtes. Cette émission présentée par Elisabeth de Fontenay et Allain Bougrain-Dubourg est centrée sur les animaux, à des niveaux informatif, éthologique, philosophique, sociologique et littéraire.

Des membres du CABle iront y faire un tour, à suivre peut-être un post avec nos avis et impressions.  1606884_603481349727798_351667711_n

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *